04 78 07 98 06 - 6 rue bonnefond - 69700 GIVORS
 

 

For technique personnel productionMN1   puceronde industriel Formation technique du personnel de production (MN1) : pneumatisme, automatisme, électricité, mécanique et fiches de conduite

cedial formation 100p personnalisable               dates tarifs nous contacter cedial              fichier pdf Télécharger le fichier au format pdf

Le programme

1. Les capteurs

Etudes du fonctionnement des différents capteurs présents dans l’environnement industriel des stagiaires afin de s’approprier leur rôle dans le cycle de fonctionnement des machines des stagiaires.
Exemple de capteurs étudiés : capteur capacitif, capteur inductif, cellule photoélectrique (réflex, proximité, barrage), capteur fin de course à contact, capteur magnétique, codeur, sonde de température, pressostat….

2. L’automatisme

Les apprenants devront être capables de connaître les interactions entre les différentes parties d’une machine industrielle automatisée (partie opérative, partie commande, automate programmable industriel).
Afin de mieux appréhender la notion de cycle de fonctionnement et la relation entre capteurs et actionneurs d’une machine automatisée, une initiation au Grafcet avec simulation sur une mini ligne automatisée est réalisée.
La notion de cycle de fonctionnement est primordiale lors d’une démarche d’analyse de panne.

3. Le pneumatisme

Les apprenants devront être capables de comprendre le principe de fonctionnement d’une installation pneumatique industrielle :

puceronde industriel Production de l’air comprimé : compresseur, notion de pression.

puceronde industriel Distribution de l’air comprimé.

puceronde industriel Unités de conditionnement FRL.

puceronde industriel Commandes (électrique, pneumatique, mécanique).

puceronde industriel Pré-actionneur (distributeur, électrovannes).

puceronde industriel Actionneur (vérins double effet…).

La mini ligne automatisée, qui comprend un compresseur, des vérins, des distributeurs et des électrovannes, permet de visualiser directement les notions étudiées.

4. L’électricité

Les apprenants devront être capables de connaître le rôle des différents organes qui composent une installation électrique industrielle :

puceronde industriel L’alimentation : les caractéristiques de l’électricité.
Courant continu, courant alternatif monophasé, courant alternatif triphasé, tension, intensité et fréquence, sectionneur

puceronde industriel Les dangers de l’électricité sur le matériel et sur l’être humain

puceronde industriel Les organes de protection.
Coupe circuit à fusible, disjoncteur de protection, disjoncteur différentiel, relais de protection thermique.

puceronde industriel Les organes de commandes.
Boutons poussoirs, commutateurs, interrupteur et leur code de couleur et de marquage.

puceronde industriel Les organes de contrôle.
Capteurs, détecteurs et sondes.
Code de couleur des voyants de contrôle.

puceronde industriel Les récepteurs (actionneurs).

5. Mécanique

puceronde industriel Les apprenants devront être capables de connaître les différents termes techniques utilisés la maintenance afin de faciliter l’échange lors du partage des diagnostics des dysfonctionnements :
Exemple de termes expliqués : chaîne, pignon, courroie, bielle, engrenage, came, crémaillère, vis sans fin, boulon…

puceronde industriel Les apprenants devront également connaître l’importance du graissage et de la lubrification.

puceronde industriel Les apprenants devront également connaître les risques physiques liés à ces mouvements.

La formation technique est une formation au plus proche du « terrain ». Chaque notion étudiée trouve son intérêt au sein d’une unité de production. La formation permet de mieux responsabiliser les conducteurs lors de la conduite de leur machine ou de leur ligne et ainsi améliorer la relation entre le service maintenance et le service production.

Objectifs

Accroître la performance de vos équipes de production en :


puceronde industriel Améliorant la communication entre le service production et le service maintenance.

puceronde industriel Rendant plus efficace le pré diagnostic des pannes et des dysfonctionnements par les opérateurs

puceronde industriel Développant la capacité des opérateurs à réaliser des interventions de maintenance de premier niveau.

puceronde industriel Assurant le suivi du matériel par le préventif.

puceronde industriel Permettant au service maintenance de réaliser des interventions à plus forte valeur ajoutée.


La formation apporte aux conducteurs de machines les connaissances sur :


puceronde industriel Les notions de ligne continue

puceronde industriel Les notions de base en automatisme (compréhension du cycle de fonctionnement d'une machine...)

puceronde industriel Les notions de base électrique (connaissance des différents capteurs, de la relation capteurs/ actionneurs, des notions de sécurité...)

puceronde industriel Les notions de base en pneumatique (du compresseur aux vérins en passant par les distributeurs...)

puceronde industriel Les notions de base en mécanique (explications de quelques noms comme la came, la vis sans fin, les pignons, la crémaillère... et l'importance du graissage et de l’huilage)

Modalités pédagogiques

Public : Opérateur, conducteur de machine, conducteur de ligne, toute personne souhaitant acquérir des notions de base technique utiles à la conduite de machine.

Durée : 3 à 6 jours.

Pré-requis : Conduire une machine automatisée, savoir lire et écrire.

Méthode pédagogique : L'atteinte des objectifs d'acquisition des connaissances techniques par les stagiaires se fait à l'aide de modules basés sur la visualisation et la manipulation des notions techniques étudiées afin d'en faciliter leur appropriation par les stagiaires.

L'apprentissage se déroule en 3, 4 ou 4 phases définies avec l’entreprise :

1. Une phase théorique avec des diaporamas animés et des explications du formateur.

2. Une phase de travaux pratiques :
Pour cette formation, nous avons développé nos modules techniques autour d'une ligne de production miniature automatisée qui est composée de 3 éléments : un module dépileur, un module transfert de pièces et un module de convoyage.
Sur cette ligne sont placés capteurs, vérins, moteur. Grâce à cette ligne, les apprenants visualisent les notions techniques étudiées et sont continuellement confrontés à de nouveaux problèmes à résoudre. Cette technique développe la résolution de problèmes ainsi que l'autonomie face à un problème de type technique.

3. Une phase de repérage : en fin de chaque journée, un repérage des éléments techniques étudiés est effectué directement sur les machines des stagiaires dans les ateliers de production de l'entreprise.

4. Elaboration d'un dossier technique par les stagiaires : Les stagiaires deviennent encore plus actifs de leur formation en allant à la recherche des informations par observations sur leur ligne et par un contact avec le service maintenance. Sur le dossier technique, nous demandons une schématisation de la ligne des stagiaires avec un repérage des éléments techniques étudiés et leur rôle sur leur équipement.

5. Réalisations de fiches d'aide à la conduite identifiées avec l'entreprise selon les besoins :
Il peut s'agir de fiche technique sur des réglages, des changements de format...ou des fiches d'aide au diagnostic de panne ou de dysfonctionnement (constat, causes remèdes...) ou sur les opérations de maintenance de premier niveau (préventif, graissage...).

Modalités d’évaluation : un ensemble d'exercices sont proposés aux stagiaires pour valider l'acquisition des notions vues lors de la formation.

Contact


Contact : Fabrice LESCURE, Consultant production opérationnelle et maintenance de production en Agro-alimentaire